Bilan de lecture de décembre 2015

Youhouuuuuu, en décembre j’ai lu !
… Un peu.
… C’est déjà ça.

En effet, j’ai poursuivi sur mon 3ème mois de panne consécutif. Et si ça ne se ressentait pas trop en nombre de livres lus précédemment, avec les vacances cette fois il en est autrement. Le bilan de lecture de décembre est donc plus léger léger que d’ordinaire (pour s’opposer aux repas familiaux).Bilan des lectures romans de décembre 2015

Mercredi, Pascale Gautier (Folio) – Commencé mi-novembre, j’ai fini la lecture de ce livre en grande diagonale tant je n’ai pas aimé. Vraiment histoire de, parce qu’il est très court, sinon j’aurais juste laissé tomber. Pire lecture de l’année.
Je l’ai trouvé vulgaire, sans aucune poésie, avec des personnages médiocres détestables (sauf un, juste banal), pas positif du tout contrairement à ce qui nous est vendu. Dommage, car le côté un peu absurde et la promesse étaient alléchants.

Un Parfum de jitterbug, Tom Robbins (Gallmeister Totem, trad. François Happe) – Je ne savais pas franchement dans quoi j’allais me lancer en ouvrant ce livre, choisi suite à d’excellents avis. Pour résumer en quelques mots : parfum, betterave, immortalité. Vous vous demandez comment ça s’additionne ? Il ne reste qu’à le lire. Entre temps moderne et conte fantasy, avec une grande réflexion sur la vie, la mort et la condition humaine, Tom Robbins fournit une aventure plutôt originale à lire et régulièrement assez drôle.
J’ai bien aimé, et même si je n’ai pas toujours été à fond je n’ai rien de spécial à reprocher, c’est juste une question d’affinités (et de panne sans doute).

Les Suprêmes, Edward Kelsey Moore (Babel, trad. Cloé Tralci & Emmanuelle et Philippe Aronson) – Trois amies afro-américaines, plusieurs décennies et c’est partie pour un récit décoiffant, touchant, drôle à l’occasion. Cette histoire d’amitié est franchement attachante et le rythme est bien dosé, alternant entre présent et passé, dévoilant petit à petit tout ce qui fait nos trois héroïnes ordinaires. Une lecture qui fait du bien, tout en couleurs, avec ses drames et ses joies simples.

Une fleur en enfer, Alper Canigüz (Mirobole, trad. Alessandro Panutti) – 2ème enquête du détective de 5 ans surdoué Alper Kamu. Un oncle décédé, de nouveaux voisins, il n’en faut pas plus au jeune Alper pour trouver de quoi occuper ses méninges. Une lecture sympathique, assez peu policière au final, qui surprend moins mais remplit agréablement son rôle.

Et… voilà.

4 réflexions au sujet de « Bilan de lecture de décembre 2015 »

    • Ça a été le seule lecture du genre en 2015 heureusement. ^^ J’espère que les lectures seront bonnes en 2016 vu qu’elles sont parties pour être vachement moins nombreuses 😀

  1. Les suprêmes me tentent depuis un moment, c’est le genre de lecture que j’adore. Cela me fait penser aux Ya-ya de Rebecca Wells qui est un de mes livres préfèrés 🙂
    Puisses-tu retrouver un rythme de lecture qui te permette de lire à nouveau comme tu le souhaites 😉 Et Bon anniversaire !!!

  2. Le Tom Robbins m’avait beaucoup fait rire tellement c’est farfelu et « Les suprêmes » était très touchant. Il me reste « Une fleur en enfer » à lire. Je n’ai pas lu la précédente aventure, j’espère que ça ira pour la compréhension :S
    Pas drôle les pannes de lecture. Dernièrement c’est pas la folie pour moi non plus. Je me console avec les bulles…

Les commentaires sont fermés.