Martyrs t.1 (Oliver Peru)

Martyrs tome 1 (Oliver Peru)

Martyrs t.1

Auteur : Oliver Peru
Editeur : J'ai Lu
Date de parution : 03/2013
Pages : 694
Prix : 16€

« Irmine et Helbrand, deux frères assassins descendant d’un ancien peuple guerrier, vivent dans les ombres de la plus grande cité du royaume de Palerkan. Alors qu’ils se croient à l’abri des persécutions dont ont souffert leurs ancêtres, leur passé sanglant les rattrape, sous les traits d’un borgne qui semble nourrir pour eux de sombres projets. Et tandis que la guerre menace d’embraser le monde, que les puissants tissent de noires alliances, ils vont devoir choisir un camp. Leur martyre ne fait que commencer… » (quatrième de couverture)

Une géographie vaste et des intrigues d’ampleur, une saga ambitieuse

Martyrs plonge le lecteur dans un univers géographiquement très vaste en équilibre géopolitique complexe. Ce vaste continent a bien sûr une histoire, qu’Oliver Peru ne néglige pas et qui explique l’état du pays au démarrage du livre et possède son importance dans ce qui suit. Cet état initial est bien entendu amené à être bouleversé car des rebelles s’opposent ouvertement au roi et menacent son règne, contraignant celui-ci à prendre diverses mesures, coercitives ou diplomatiques.

Ces intrigues de luttes de pouvoir, de rébellion et de complots sont assez classiques en fantasy mais très bien menées par l’auteur, avec dynamisme et moult retournements de situations. Pour un lecteur aguerri, certains rebondissements peuvent être anticipés, d’autant qu’Oliver Peru a tendance à insister, les personnages analysant et donnant leur ressenti presque systématiquement après une action, appuyant ainsi parfois un peu trop sur certains points. Cela crée une légère lourdeur et peut dévoiler à l’insu des protagonistes l’issue de certaines énigmes.

La lecture n’en est pas gâchée pour autant, car la situation évolue de manière notable et donne toujours envie de voir ce qu’il va advenir ensuite des personnages. De nombreux petits fils narratifs émaillent le roman, chacun faisant partie d’un ensemble qui se dévoile au fil des pages. De plus, plein de détails sont donnés en permanence sur l’univers, lui donnant une réalité certaine aux yeux du lecteur. Oliver Peru est un bon tisseur d’histoire.

Une fantasy classique aux touches résolument modernes, le cas des frères assassins

Mais Martyrs c’est aussi en parallèle le destin de deux frères, Irmine et Hellbrand. C’est là qu’Oliver Peru apporte sa modernité et son originalité. Issu d’un peuple pourchassé et décimé, ils ne possèdent des particularités qui les distinguent des humains « normaux ». Assassins discrets, toujours en fuite, ils ne sont d’aucun bord politique et pourtant… Suite à quelques malchances, les deux frères vont se retrouver en plein milieu des intrigues de pouvoir, tandis qu’un mystérieux borgne semble les suivre à la trace.

La rencontre d’Irmine avec la jeune Kassis scellera définitivement leur destin. Ils sont les héros imparfaits et malgré eux de ce premier volume, obnubilés par leur survie, jouant un jeu très dangereux.
L’histoire d’Irmine et Kassis pourra sembler trop fleur bleue pour certains, mais la naïveté de leur jeunesse les rend touchants et mignons. C’est au travers du fil narratif concernant les garçons et Kassis que l’auteur va apporter des rebondissements inattendus, mettre de sa personnalité dans l’univers, et offrir un final impressionnant qui fait partir le récit sur de nouveaux rails et donne extrêmement envie de connaître la suite.

A ce trio attachant, s’ajoute quelques points également originaux comme des fantômes d’un genre un peu spécial, qui donnent un relief particulier à cette saga.

Une toile de personnages complexes, aux motivations diverses

Les protagonistes ont de manière générale des personnalités intéressantes, souvent extrêmes, mais pas caricaturales pour autant. Plutôt que de faire un roi « juste » méchant, l’homme que dépeint Oliver Peru est complexe, repoussant mais charismatique dans un certain sens, grâce à son intelligence aussi fine que sa taille est épaisse.
Les frères sont paranoïaques, sympathiques mais obsessionnels dans la survie.
Kassis est l’image de la jeune femme qui n’est qu’un bout de chair à marier pour le pouvoir, mais révèle sous sa jeunesse et sa naïveté une volonté profonde de maîtriser son destin et d’agir selon ses atouts, faisant souvent preuve d’une réelle noblesse.

Les protagonistes qui gravitent autour de ces principaux héros ne sont pas en reste. Amis, ennemis, il est régulièrement difficile de se prononcer au premier coup d’œil. Beaucoup d’individus se retrouvent pris malgré eux dans une bataille qui les dépassent et tentent de faire survivre leurs intérêts face à ceux qui les dominent de leur puissance, usant de diplomatie, de ruse ou de violence, parfois une combinaison de tout cela.
Le plus intrigant est sans doute ce borgne qui apparaît régulièrement dans la vie des garçons et dont les intentions sont impénétrables.

Politique, famille, amour, histoire passée… Oliver Peru nous entraîne avec aisance au fil de sa plume sur le chemin de toutes ces intrigues. Le volume est épais mais ne lasse jamais malgré les quelques petits défauts. Un vrai plaisir de lecture que ce Martyrs tome 1 ; et ça tombe bien, la suite est déjà parue !

4 réflexions au sujet de « Martyrs t.1 (Oliver Peru) »

  1. J’ai trouvé aussi que l’originalité de ce roman résidait dans l’histoire des deux frères plus que dans l’univers décrit somme toute assez classique. En tout cas, un très bon roman fantasy et une fin qui donne envie de vite lire la suite. 🙂

    • Oh que oui elle donne envie cette fin. Je pense régulièrement qu’il faudrait que je tente la suite (oui je ne l’ai pas encore ^^’)

    • Je te conseille de t’y prendre un peu en avance, j’ai passé 14 jours dessus, ce qui est sans doute un record (mais je ne me suis jamais ennuyée ^^) 😀

Les commentaires sont fermés.