14-14 (Silène Edgar, Paul Beorn)

14-14 (Silène Edgar, Paul Béorn)

14-14

Auteur : Silène Edgar, Paul Béorn
Editeur : Castelmore
Date de parution : 04/2014
Pages : 342
Prix : 10,90€ / 7,99€ ebook sans DRM

Adrien a 13 ans, vit en 2014 à Laon, va au collège, est amoureux d’une de ses amies d’enfance et jongle au quotidien entre ses amitiés, ses difficultés scolaires et familiales.
Hadrien a 13 ans, vit en 1914 à Corbeny, va à l’école, souhaite passer son certificat d’études et entrer au petit lycée, ce qui lui permettrait d’échapper à la reprise de la ferme familiale.
Quelques kilomètres et un siècle les sépare. Pourtant un jour, la lettre qu’Adrien croit adresser à un de ses cousins arrive à Hadrien. C’est pour eux le début d’une étrange amitié. Mais la première guerre mondiale approche. Hadrien et les siens seraient-ils en danger ?

Une aventure très plaisante à suivre grâce aux protagonistes

Voici une lecture jeunesse enthousiasmante pour bien des raisons. Ses héros pour commencer. Adrien et Hadrien sont de jeunes garçons gentils et attachants. Loin d’être parfaits, ils sont même parfois un peu naïfs et rêveurs, en révolte sur certaines choses de la vie, en conflit avec leur famille ou leurs amis, pour de bonnes raisons ou des malentendus, un peu maladroits. Préoccupés par les filles, les études, l’indépendance vis à vis de leur famille, les responsabilités, ils se retrouvent dans leurs lettres malgré leurs évidentes différences et se motivent l’un l’autre à avancer dans la vie. Bref, ces ados sont aussi vrais que nature, leur fraîcheur et leur personnalité positive rend le récit addictif. Ils donnent envie de les voir triompher des obstacles, du plus petit au plus redoutable.

Justement, pour Hadrien l’avenir s’annonce particulièrement sombre. Le récit se déroule de janvier à août 1914, les mois précédant la déclaration de guerre. Plus la lecture avance et plus le danger s’approche et le récit monte en tension. Il devient difficile à partir d’un certain point de lâcher le livre.
Adrien n’est pas en reste. Il connaît bien entendu des soucis quotidiens, tout comme Hadrien, mais alors que la guerre approche chez le « cousin », les auteurs donnent à l’ado moderne quelques belles frayeurs qui créent aussi de la tension de son côté, équilibrant habilement l’histoire.

Un roman généreux en détails, de l’individuel à l’Historique

Il en résulte une confrontation des époques assez amusante. Le vocabulaire, le rapport aux parents ou à l’autre sexe, la perception des études et de l’avenir sont très différents et pourtant les problématiques pour les garçons restent semblables et les rassemblent. Les auteurs couvrent ainsi un large spectre du quotidien des deux époques, mettant en relief les difficultés qu’elles représentent. Le visage donné au passé par Hadrien rend ces dernières bien concrètes et permet de réaliser la chance que représente de grandir en 2014, qu’il s’agisse d’études, de médecine, de liberté… sans pour autant en éclipser les problèmes.

14-14 aborde l’histoire de façon ludique par le biais du quotidien pré-guerre essentiellement. Mais la guerre, bien qu’absente du récit, fait des apparitions du côté d’Adrien, qui va apprendre les risques encourus par Hadrien et sa famille. Le positionnement spatial des héros est loin d’être une coïncidence à ce titre, la région Picardie ayant été particulièrement touchée par le conflit. Des détails sont donc apportés concernant les grands moments de la guerre, les techniques employées, les ravages qui l’accompagnent, certaines tactiques, etc.
Le roman est très riche en informations. Bien évidemment, nous sommes loin du cours d’histoire, les auteurs ayant le talent de diluer tout cela au fil du texte.

Une construction et un style très convaincants et entraînants

Le récit alterne en permanence entre présent et passé et ce roulement de chapitres est très bien mené tout le long par Silène Edgar et Paul Beorn, au rythme des échanges de lettres et du temps qui s’écoule, inexorablement. La longueur des chapitres est bien dosée, les réflexions et événements avancent juste ce qu’il faut en attendant un nouvel échange.
L’écriture est extrêmement fluide, l’ensemble harmonieux. Il est assez épatant de se dire que quatre mains ont participé à ce projet tant tout coule de source et le style semble unique. Le rythme évolue de part et d’autre de façon parfaitement parallèle, les jeunes garçons se retrouvant de plus en plus liés et le récit devenant plus passionnant et addictif au fil des pages. Un vrai plaisir de lecture, un sans faute.

14-14 est un roman simple, très accessible, idéal pour sensibiliser les enfants à l’histoire tout en leur offrant une aventure incroyable et le récit d’une belle amitié. Mais simple ne veut pas dire simpliste, les auteurs le prouvent au travers de la richesse humaine et historique de l’intrigue, et leur style qui entraîne même les plus grands dans le tourbillon des événements.