L’Entité 0247 (Patrick Lee)

La Trilogie de la Brèche tome 1 : L'Entité 0247 (Patrick Lee)

L'Entité 0247

La Trilogie de la brèche tome 1

Auteur : Patrick Lee
Editeur : L'Atalante
Date de parution : 07/2011
Pages : 312
Prix : 19€

Travis Chase est bien décidé à laisser son passé derrière lui. A peine sorti de prison, il part en randonnée solitaire en Alaska. Mais la tranquillité est de courte durée. Lorsqu’il découvre l’épave d’un avion dont l’équipage a été assassiné – dont la Première Dame – il se retrouve embarqué malgré lui dans une aventure d’ampleur. Groupes secrets, technologie inconnue, mission sans aucun répit constitueront son nouveau quotidien.

Un récit à cent à l’heure

L’Entité 0247 démarre au quart de tour et se lit comme on regarde un film d’action hollywoodien. L’action est omniprésente, avec échanges de coups de feu, blessés, morts, tortures, danger permanent et mystères épais. Le récit est rythmé en fonction, tout s’enchaîne rapidement, Travis allant de rencontres en découvertes et en révélations. Ce côté « film d’action » passe plutôt bien à l’écrit ; il en résulte une lecture assez prenante, qui éclate bien et ne martyrise aucun neurone.

A l’action s’ajoute un petit aspect science-fiction qui dépayse un peu dans ce genre d’intrigue et qui se caractérise surtout par une technologie mystérieuse.
Les personnages sont plutôt sympathiques, les relations entre eux évoluent de façon pertinente et Patrick Lee introduit suffisamment de nuances en chacun pour que les « gentils » ne soient au final pas si propres sur eux. L’écriture est entraînante, amenant rebondissement sur rebondissement et apportant des révélations aux moments opportuns. Les pages défilent et le lecteur est facilement happé au cœur de l’intrigue, comme il s’y attendait au vu de la personnalité de ce roman.

Trop simple au départ ?

L’intrigue semble au départ hyper classique : un mec paumé au passé trouble tombe sur un truc qu’il n’est pas censé croiser, s’ensuivent des courses poursuites et une lutte pour le contrôle d’une technologie particulière. Cela n’est en soi pas désagréable, mais mieux vaut s’y attendre sous peine de passer un peu à côté.
Ce côté très simpliste a rapidement un goût de « pas assez », le lecteur ne sachant pas exactement dans quoi il est embarqué et s’il lit un roman reprenant toutes les ficelles d’un film vu le mois dernier à la télé ou s’il peut attendre quelque chose de plus.

Un univers plus complexe qu’il n’y paraît

Heureusement, le potentiel du roman se dévoile lentement mais sûrement. La narration alterne entre le présent et le passé de Travis. Peu à peu le lecteur découvre le héros et son histoire, qui n’est pas aussi simple que ce que le début laissait croire et qui le rend de plus en plus intéressant et complexe.
Vient ensuite le côté SF, qui s’ajoute à l’aspect thriller et qui se densifie au fil des chapitres, jusqu’à une fin inattendue et originale. L’aspect technologique est vraiment intrigant et recherché, il est cependant dommage qu’il se dévoile un peu tardivement. Cette fameuse « Entité 0247 » est un véritable personnage à part entière du récit et découvrir son histoire et ses capacités devient vite un intérêt majeur pour le lecteur. Les révélations sont assez bluffantes au final et justifient le chemin parcouru.

Soyons honnête : ce roman aurait pu tomber à plat tant tout paraît connu d’avance au démarrage. Mais il se révèle beaucoup plus fin et entraînant au fur et à mesure, tout en restant un très bon roman d’action. Plus la lecture avance et plus Patrick Lee offre un thriller SF convaincant. De quoi rendre vraiment curieux quant à la suite de la trilogie : Le Pays Fantôme, suivi de Ciel Profond.