Les Carnets de Cerise t.1 (Chamblain, Neyret)

Les Carnets de Cerise t.1 : Le Zoo pétrifié (Joris Chamblain, Aurélie Neyret)

Les Carnets de Cerise

1. Le Zoo pétrifié

Scénariste : Joris Chamblain
Dessinateur : Aurélie Neyret
Editeur : Soleil (Métamorphose)
Date de parution : 09/2012
Pages : 76
Prix : 15,95€

Cerise a dix ans (et demi) et rêve de devenir romancière. Sur les bons conseils de l’une d’entre elles, installée dans son village, elle démarre un premier carnet. Oui mais pour remplir un carnet, il faut une histoire…
Et pourquoi ne pas commencer par résoudre l’énigme que représentent ce vieil homme mystérieux et ses allées et venues dans la forêt…

Une magnifique palette de héros

Cerise est une excellente petite héroïne. Pleine d’énergie, c’est une gamine capable de s’effrayer mais téméraire, qui a un projet d’avenir auquel elle tient fortement et qui fait tout pour l’atteindre. Espiègle et généreuse, engagée à fond dans ce qu’elle entreprend, parfois boudeuse mais jamais longtemps, elle est réellement attachante et fait sourire à maintes reprises.
Le genre de personnage avec qui il est agréable de faire un bout de chemin.

Les individus qui évoluent autour d’elle sont également très beaux : romancière discrète et indulgente, mère célibataire inquiète mais présente, vieil homme cachottier. Cerise forme avec ses deux amies Line et Erica un trio bien équilibré, où chacune est acceptée avec ses petits travers, un groupe soudé par une confiance que l’on devine profonde.
Le vieil homme mystérieux se dévoile aussi attachant que les jeunes filles, et son histoire passionnante. Du coup, le lecteur se joint avec plaisir à Cerise pour soutenir ses secrets et son enquête !

Cadre charmant et objet livre travaillé

La forme de carnets est originale et apporte de la valeur ajoutée à l’objet déjà magnifique. Introduction et conclusion sont des pages extraites du carnet de Cerise, avec dessins, collages, écriture ronde et anecdotes. Entre deux, la narration reprend le format plus classique de la BD, tout en étant toujours entrecoupé d’une nouvelle page de carnet ou d’un croquis, placé ici ou là, moyen de rappeler que Cerise est la narratrice et le moteur de l’enquête en cours.
Si Le Zoo pétrifié est un tome 1 dans la série des carnets, il s’agit également d’un récit complet, ce qui ravira les allergiques des mots « à suivre ». Malgré tout, le lecteur conquis a hâte de retrouver Cerise dans ses prochaines aventures, que l’on souhaite nombreuses.

Le cadre de l’intrigue est agréable : petit village en bordure de forêt, il respire le calme et permet d’offrir des scènes et décors variés, nature sauvage, maison, marché, etc. Le zoo dont il est question dans le titre est un décor fabuleux qui ajoute de la féerie à un ensemble qui ne manquait déjà pas de charme.

Une aventure mignonne portée par un dessin enthousiasmant

Le graphisme très lumineux d’Aurélie Neyret réchauffe à chaque page avec ses rayons de soleil. Il contribue grandement à l’atmosphère de confort et de bien être qui émane de ces pages et illumine le moral grâce à ses couleurs éclatantes. Cet équilibre couleurs/lumière est si réussi que les photos collées par Cerise dans ses carnets font presque plus vraies que nature.
Les expressions des protagonistes sont vraiment convaincantes, notamment les regards, qu’ils soient attendris, coléreux, indulgents ou amusés. Le trait de la dessinatrice fait passer de nombreuses émotions et le lecteur finit par faire siennes celles des héros, s’immergeant ainsi profondément dans le récit.

La mise en scène est également maîtrisée, les cases de fin de double page sont souvent bien choisies pour conclure un instant particulier. Les enchaînements de séquences sont très bons, les cases arrondies, sans bordure, s’ajoutent à la douceur du trait.
Le lecteur suit le regard des personnages, s’émerveille avec eux de leurs découvertes et resterait bien encore quelques instants à visiter le village et participer au quotidien de ses habitants lorsque la fin arrive.

La collection Métamorphose recèle bien des pépites et Les Carnets de Cerise semble parti pour être parmi les plus brillantes. L’histoire, accessible dès 9/10 ans sans problème, enchante aussi les plus grands. Un vrai vent de fraîcheur et de bonne humeur, parfait pour stimuler le moral et retrouver les bienfaits de la campagne… sur papier.
Une lecture à s’offrir sans hésiter et à partager avec toute la famille !

Les Carnets de Cerise, tome 1 (Chamblain, Neyret)