Des nouvelles de Ta-Shima (Adriana Lorusso)

[livre image= »http://www.imaginelf.com/wp-content/uploads/2012/05/nouvelles-ta-shima-lorusso.jpg » titre= »Des nouvelles de Ta-Shima » soustitre= » » anthologiste= » » auteur= »Adriana Lorusso » couverture= » » editeur= »Ad Astra » dl= »06/2012″ pages= »220″ prix= »13€ » note= »8″/]

Soyez les bienvenus sur Ta-Shima. Enfin… Tant que vous respectez ses peuples, les Shiro et les Asix et tant que vous ne pénétrez pas sur le territoire interdit à tout non-natif de la planète. Les coutumes ici pourraient vous paraître bien étranges, peut-être barbare, mais ne vous avisez pas de contrarier les autochtones. Qui peut prétendre savoir ce qui se passe dans leur tête et de quoi ils sont réellement capable. Sans doute, vous ne vous poserez pas toutes ces questions et tenterez de vous imposer, vous, votre façon de penser et votre culture. A vos risques et périls, l’ami, car vous voilà sur Ta-Shima.

Des textes diversifiés pour découvrir l’unité d’une planète intrigante

Ce recueil publié chez Ad Astra contient six nouvelles inédites dans l’univers des romans parus chez Bragelonne (et dont la suite est à paraître chez Ad Astra). Il peut très bien se lire sans avoir pris connaissance des textes précédents, mais connaître au préalable les règles qui régissent cette planète/société peut s’avérer intéressant. Cette chronique se base sur une découverte totale par le titre qui nous occupe.

Aucune difficulté d’immersion dans un environnement préexistant donc. Sur Ta-Shima cohabitent deux peuples radicalement différents : les Shiro, fiers seigneurs locaux et les Asix, travailleurs fidèles à la classe précitée. Assez fermée sur elle-même, la planète est souvent le théâtre de décalages et d’incompréhension par rapport au reste de la Fédération des mondes humains. Les nouvelles mettent en scènes alternativement des individus des peuples natifs et des étrangers, tout comme elles peuvent tourner autour des relations entre natifs et étrangers ou se concentrer sur le quotidien des natifs. Cette diversité permet un bon aperçu de l’univers créé par Adriana Lorusso et des différents points de vue en confrontation.

Une forte dualité interne et un rapport complexe avec l’extérieur

Et c’est un monde fascinant qui se dévoile à nos yeux. Tout a l’air au premier abord simple sur Ta-Shima, presque arriéré selon certains critères, inoffensif au premier regard. Mais au fil des pages le lecteur découvre une société plus complexe, avec de nombreux et importants secrets, des individus sympathiques qui peuvent s’avérer très dangereux et une philosophie de vie qui peut engendrer un drame à partir de peu.
Adriana Lorusso fait bien ressentir le côté ambigu des peuples de Ta-Shima, cet « entre-deux » permanent qui donne l’impression d’être en permanence sur une corde raide, dans l’attente d’un basculement. La naïveté d’un Asix fait facilement sourire, mais le lecteur garde toujours en tête qu’un geste d’un Shiro ou un mot de trop pourraient par exemple faire de lui une personne bien différente.

La dynamique qui lie Shiro et Asix est assez captivante. Les deux peuples sont tels deux moitiés d’une seule entité, des bras et une tête, qui peuvent tous deux prendre au dépourvu. Il est également très intéressant de voir des protagonistes extérieurs côtoyer ces deux espèces, qu’ils en aient l’habitude et les comprennent ou au contraire arrivent avec leur propre conception comme règle absolue. Ces confrontations sont riches de sens et leur dénouement régulièrement imprévisible. Les points de vue changent selon les textes, Asix, Shiro, humain, et soulignent d’autant mieux les gouffres qui séparent Ta-Shima du reste de l’univers, tout en dévoilant la complexité de chacun des peuples.

Une lecture fortement plaisante, à découvrir

L’écriture d’Adriana Lorusso est très prenante, vivante. Les pages se tournent sans y penser et les émotions touchent le lecteur avec facilité. Ce dernier développe une empathie certaine pour les habitants de Ta-Shima et les humains qui savent les côtoyer et s’attache ainsi irrésistiblement à cet univers qu’il commence tout juste à connaître. Il est aidé en cela par des textes qui se focalisent sur des individus particuliers, qui sont soit l’expression parfaite de ce qu’ils représentent, soit au contraire en décalage avec les attentes des uns et des autres, ce qui les rend d’autant plus touchants et intéressants.

Ce recueil constitue une introduction des plus intrigantes de la planète Ta-Shima. De quoi donner envie de se procurer les romans si ce n’est déjà fait. Et pour ceux qui connaîtraient déjà, un bon moyen de patienter en attendant la suite et une occasion de retrouver les particularités de cet univers.