La Fraternité du Panca t.1 (Pierre Bordage)

[livre image= »http://www.imaginelf.com/wp-content/uploads/2012/01/fraternite-du-panca-1-bordage.jpg » titre= »La Fraternité du Panca » soustitre= »1. Frère Ewen » anthologiste= » » auteur= »Pierre Bordage » couverture= » » editeur= »L’Atalante » dl= »12/2007″ pages= »446″ prix= »22€ » note= »9″/]

Il y a bien longtemps, Ewen a rejoint la Fraternité du Panca. Alors qu’il coule des jours heureux auprès de sa femme et de sa fille, le devoir se rappelle à lui. Premier maillon d’une chaîne dont la mission s’avère de la plus haute importance, il doit entreprendre un voyage de toute une vie, au delà des frontières de sa propriété, de son pays et même de son monde.
Olméo est un jeune garçon suivant sa famille bannie sur le chemin d’une nouvelle vie. Rien ne se passe cependant comme prévu, mais malgré les drames s’accumulent il lui sera permis de connaître un grand bonheur grâce à une rencontre sur sa route.

Deux héros touchants au fil d’un long et difficile voyage

Les récits sont construits en parallèles, les chapitres alternant entre l’histoire d’Ewen et celle d’Olméo. Chacun se dirige inexorablement vers un destin qui se construit au fil du roman et des péripéties. Tous deux sont attachants et c’est avec empathie que le lecteur suit leurs pas et les voit grandir ou vieillir, souffrir, douter, faire des choix… Le début du parcours d’Ewen est assez répétitif et lourd, mais cela correspond bien à son état d’esprit sombre, au poids qui enserre son cœur et pèse sur ses épaules.

Si globalement l’intrigue est linéaire, c’est pour mieux suivre le fil de la vie de ses héros, ajoutant ainsi une dimension d’inexorabilité, d’impossibilité de retour en arrière. Il ne reste aux deux protagonistes qu’à marcher vers leur futur et chacun trouvera la force ou la motivation en lui-même, parfois avec difficulté. Il faut dire qu’ils subissent déjà beaucoup plus d’épreuves qu’un homme normal ne peut supporter et ce voyage entamé déjà dans la douleur est amené à durer plusieurs dizaines d’années.

Des mystères entourant des destinées extraordinaires

La trame de la série commence à se dessiner dès ce premier volume, qui se déroule sur deux échelles : d’un côté celle d’une vie, celle des personnages et de l’autre celle bien plus difficile à appréhender de l’univers et de son évolution à très long terme, celle de l’avenir de l’humanité. La Fraternité du Panca, que le lecteur commence à découvrir, est très intrigante. Son fonctionnement soulève plein de questions, sur la mission confiée à Ewen qui par sa durée et son but, sans compter quelques surprises en cours de route, est proprement exceptionnelle.

Frère Ewen c’est une histoire de Destin avec un grand « D ». Difficile pour Ewen de ne pas se demander si sa vie a un poids réel dans une mission qui dépasse le cadre toute vie humaine, si sa décision est la bonne, si tout cela a un sens. De même pour Olméo, guidé par le choix de son père qui conditionne tout ce qui arrive ensuite à sa famille. Tous deux sont amenés à jouer leur rôle, mais est-il déterminé à l’avance ou se construit-il au fur et à mesure de leurs expériences ?

Un récit captivant qui déclenche une panoplie d’émotions

Le genre de thématique développée colle bien à l’esprit du space opéra. Elle met l’homme face à lui-même et ses limites, le plonge sur une route pleine de doutes et d’incompréhension nécessaires, l’amenant à mûrir, à acquérir une expérience unique. Le lecteur, lui, suit la leçon assidûment et se l’approprie. L’approche choisie par l’auteur rappelle également certains procédés de fantasy. Un lecteur plutôt attiré par ce genre ne serait pas dépaysé par l’intrigue et le ton. Les décors traversés sont également fascinants, hostiles ou accueillants, sans limites ou au contraire offrant des espaces confinés, riches ou dépouillés.

Comme d’ordinaire, Pierre Bordage sait insuffler dans son roman des émotions fortes, qui transportent, captivent, émerveillent. Plus d’une fois la gorge se serre suite à une scène particulièrement dure, régulièrement on retient son souffle dans l’attente de la résolution d’une situation, mais surtout il est vraiment difficile de relever le nez de cette lecture.
Une impression de grandeur ressort de ce texte, aidée sans doute par l’échelle temporelle qui permet de voir évoluer les esprits et les corps des héros embarqués dans l’aventure. Peut être est-ce dû aussi à cette ombre qui plane sur l’univers et ce mystère sur lequel il faut agir sans rien en connaître.

C’est un superbe démarrage pour la Fraternité du Panca que nous offre Pierre Bordage. Une lecture en émotion, simple et prenante, qui laisse présager du meilleur pour la suite. D’ailleurs, toute la série est parue, aucune excuse pour ne pas la commencer !