Les Haut-Conteurs t.2 (Peru, Mc Spare)

Les Haut-conteur t.2 (Peru, Mc Spare)

Les Haut-conteurs

2. Roi vampire

Auteur : Oliver Peru, Patrick Mc Spare
Editeur : Scrinéo Jeunesse
Date de parution : 02/2011
Pages : 364
Prix : 14,90€

Pas de répit pour Roland et Mathilde. Après leur victoire sur Vlad, les voici appelés à Paris par le Ténébreux. Lothar Mots-Dorés, le traître à l’Ordre Pourpre, aurait trouvé refuge dans la capitale française. Une fois sur place, Roland découvre ébahi la ville en pleine fête des fous. Mais très vite rien ne va comme prévu, les embuscades se multiplient et la traque peine à progresser. Heureusement, le duo peut compter sur le soutien d’autres conteurs et de personnages rencontrés sur place. Mais l’ombre du Roi Vampire vient planer sur leur enquête et la présence potentielle d’un nouveau traître dans leurs rangs n’arrangent pas les affaires des Conteurs.

Apprendre en se divertissant, dans un contexte intéressant

Changement de décor pour ce second volume des Haut Conteurs. Les membres de l’ordre voyagent beaucoup et Roland en fait maintenant l’expérience, à l’aube de sa confirmation en tant que Conteur. Il est très intéressant et agréable de visiter avec le garçon ce Paris de 1190, ses rues et monuments d’époque et ses habitants atteints par la fièvre de la fête des fous. Une nouvelle fois les auteurs nous offrent en plus d’un récit d’aventure prenant, une ouverture sur l’histoire. Ce côté pédagogique est renforcé par les définitions de mots typiques ; cependant celles-ci deviennent par moment trop nombreuses, alourdissant la lecture.

Lenteur et prévisibilité mais un style travaillé

La première partie du livre voit Roland et ses amis tourne quelque peu en rond et par conséquent le lecteur finit lui aussi par ressentir une certaine lassitude. Par la suite toutefois, les événéments s’enchaînent et l’action reprend le dessus. Malheureusement, certains rebondissements sont aisément prévisibles et une partie de la tension tombe à plat. Les enfants seront sans doute plus facilement embarqués par les nombreuses révélations, moins sensibles par leur courte expérience de lecteur à ces ficelles apparentes.
L’écriture quant à elle est plus fine que précédemment, l’aspect jeunesse se fait un peu moins ressentir et le travail du langage, avec ses tournures distinguées et mots d’époque, est très agréable à lire.

Des personnages toujours prêts à affronter le danger

L’aventure éprouve grandement le petit groupe, mettant sur leur chemin des individus dangereux, hommes de mains comme ennemis redoutables, comme des créatures non humaines. Le Livre des Peurs est à nouveau un enjeu de ce volume, la proximité de Lothar et du Roi Vampire ne pouvant qu’impliquer la présence d’une ou plusieurs pages dans les environs de Paris. L’intelligence et la patience sont l’outil des braves Conteurs qui n’hésitent pas à sortir leurs lames pour défendre leur vie et celle de leurs amis. Toutes ces épreuves apportent des changements, certains subtils, d’autres brutaux, mais souvent dans la douleur. Roland s’affirme en tant que Conteur et combattant et trouve parfaitement sa place auprès de ses compagnons de route.
Les jeux entre les personnages constituent toujours un charme majeur de la série. Méfiance ou confiance, amis ou ennemis, traîtrises ou soutien, doutes et certitudes, les rapports humains sont riches et donnent vie aux héros. La Patiente et son apprenti trouvent sur leur chemin de nouveaux amis qui apportent chacun leur caractère bien marqué et leurs connaissances, pour faire progresser leur quête.

Ce deuxième opus des Haut-Conteurs est toujours très sympathique bien que, l’aventure ne progressant pas vite au début, il soit légèrement moins entraînant que son prédécesseur. Les auteurs ne laissent pas entrevoir beaucoup d’éléments sur la suite, mais c’est avec plaisir que le lecteur retrouvera Roland et ses amis pour la suite de leurs aventures.