La Quête d’Espérance t.2 (Johan Heliot)

La Quête d'Espérance t.2 (Johan Heliot)

La Quête d'Espérance

2. Les Pirates de fer

Auteur : Johan Heliot
Couverture : Manchu
Editeur : L'Atalante (Le Maèdre)
Date de parution : 04/210
Pages : 172
Prix : 10€

Après une terrible attaque, l’équipage d’Espérance se retrouve séparé. Légyria, la capitaine, se retrouve sur les rives de l’Ephrat, à la recherche d’un moyen de sauver ses compagnons. Orso, le bosco, est bien mal en point à des lieues de là. Heureusement, Izaïn, Bayu et le vaisseau ne sont pas loin. Mais avec les farouches pirates de fer aux trousses, il faut réagir vite. Tous se lancent sur la route, leurs chemins destinés à se croiser à nouveau, sous la menace omniprésente d’ennemis redoutables.

Une intrigue de fond prenante en progression permanente

Le mystère s’épaissit autour d’Izaïn, jeune naufragé d’origine inconnue. Les Fondationnistes comme les Pirates voudraient bien lui mettre la main dessus, tous pensant que le garçon possède la clé des prophéties venues du début des temps. Qu’il s’agisse de la foi ou de l’appât du gain et la perspective d’un grand pouvoir, ces motivations ne laissent aucun répit à l’enfant et ses camarades. Le récit progresse petit à petit, les indices commencent à apparaître, venant parfois de manière inattendue ou dans la douleur. Le garçon lui-même dévoile de nouvelles ressources, pour la plus grande surprise de ses amis et de leurs poursuivants. Le passé du Territoire et l’identité d’Izaïn sont à portée de main, mais il faudra attendre le dernier tome pour avoir les réponses tant attendues.

De nombreuses découvertes dans un univers toujours captivant

Comme pour le premier tome, Johan Heliot dévoile une grande variété de décors, de peuples et de sentiments. Ce volume est d’autant plus riche de ces éléments que les héros sont séparés et vivent des expériences très différentes. Avec le voyage forcé qu’ils subissent, les personnages sont confrontés à d’autres modes de vie. Mais pour le lecteur, c’est surtout l’occasion d’en apprendre nettement plus sur les Pirates de fer, qui règnent en maître sur les eaux. Leur technologie, leurs croyances, leur hiérarchie se dessinent au fil des rencontres. Ils se révèlent extrêmement intéressants et s’inscrivent bien dans les nombreux mystères portés par le Territoire. Ce peuple de féroces combattant est loin d’être sauvage, usant de la science et constituant une société aux codes très précis que le lecteur ne souhaite que découvrir.

Des personnalités attachantes au parcours tumultueux

Le lecteur retrouve avec plaisir les personnages qu’il a déjà croisés et envers lesquels il ressent un fort attachement – ou agacement et dégoût en ce qui concerne les adversaires. Il apprend à en connaître d’autres, aux personnalités énigmatique, exubérants ou au contraire très calmes, ils font des compagnons de route appréciable, démontrant courage ou ingéniosité. Tous sont complexes, rarement parfaits, leurs choix et les rapports humains ne sont pas totalement définis par avance, la compréhension qui naît de la proximité les aide à vivre ensemble et à accepter l’autre pour ce qu’il est. De même, des tensions peuvent se créer tant le quotidien devient difficile à supporter.
La force de Johan Heliot, outre de créer des individus plausibles et attachants est de ne pas hésiter à les malmener. Les Pirates de fer est un opus particulièrement rude, qui apporte son lot de tortures mentales et physiques, ainsi que des pertes éprouvantes qui ne touchent pas que les inconnus. Le texte ne souffre pas d’ellipses, certains détails donnés sont très durs ; le lecteur est confronté aux héros démunis et souffrants, et espère avec eux un dénouement favorable. En enrichissant le parcours des protagonistes de joies et de peines, des plus petites au plus grandes, l’auteur leur donne vie.

Récit palpitant et passionnant aux héros charismatiques, ce deuxième volume de la Quête d’Espérance comble les exigences du lecteur après un premier des plus passionnants. Johan Heliot fait progresser l’intrigue tout en se renouvelant, ne facilitant pas la tâche de ses personnages, pour un résultat à ne pas manquer !