Il était 7 fois (Collectif)

Il était 7 fois (collectif)

Il était 7 fois

Auteur : Collectif
Couverture : Mathieu Coudray / Illustrations Arnaud Boutle
Editeur : Argemmios
Date de parution : 10/2010
Pages : /
Prix : 14,90€

« Il était une fois…
Un petit point rouge parti à l’aventure.
Une girafe bleue trop curieuse.
Un robot médecin malade.
Une petite fille en conflit avec les nuages.
Un chevalier confronté au plus énorme des dragons.
Un éléphant balaise, mais balaise !
Et une écurie où il se passe de drôles de choses, la nuit de Noël…
Sept histoires écrites pour les plus jeunes par sept plumes habituées aux univers imaginaires.
Il était 7 fois, donc. »

7 textes, 7 auteurs. 7 contes destinés aux plus petits, chacun illustré par un dessin coloré. 7 bouts de rêve pour les bouts d’chou. Les textes sont signés Karim Berrouka, Lucie Chenu, Sophie Dabat, Marie-Catherine Daniel, Xavier Dollo, Pierre Gévart et Alain le Bussy, des auteurs habitués de l’imaginaire, qui s’essayent ici à un exercice pas si facile : écrire pour de jeunes enfants.

Des nouvelles mignonnes, bien écrites et illustrées

Et tous s’en sortent plutôt bien. Les récits sont choupinets comme tout et offrent chacun des univers ou des héros bien différents, de quoi plaire à tous les petits, fille ou garçon. Des robots, des animaux, un chevalier, des petites filles et des petits garçon, en peu de textes cette anthologie offre une belle diversité. La lecture est fluide, poétique, douce. Les textes sont aérés, écrits bien gros pour les jeunes lecteurs. Les illustrations sont jolies comme tout, possèdent des couleurs attirantes et sont pleines de fraîcheur. On pourra juste regretter qu’elles soient placées en début de nouvelle, car la plupart « spoilent » l’aventure et il est intéressant de revenir dessus une fois le texte lu.

Un public ciblé, mais une oeuvre pour tous

Le livre laisse le lecteur le sourire aux lèvres, plein d’optimisme, comme il est attendu (ou tout du moins espéré) de la part de contes mettant en scène des enfants malicieux, boudeurs, généreux ou autres héros qui prennent une leçon de vie et en sortent grandis. Cependant, si cette anthologie s’avère parfaite pour sa cible (enfant commençant de lire, voire un peu avant), il sera plus difficile pour les adultes de trouver parfaitement leur compte dans ces contes. Bien que très agréables à la lecture, amusants, touchants ou dépaysants, ils restent un peu léger pour le lecteur confirmé.

Une lecture qui provoque une variété d’émotions positives

Chacun provoque des émotions différentes. La Petite Reine de Noël de Lucie Chenu plonge le lecteur en plein dans l’esprit de fin d’année, tandis que Les Aventures d’Alphonse dans le tas, l’éléphant balèze de Karim Berrouka ont plutôt tendance à faire sourire. Coralie n’aime pas la pluie de Sophie Dabat et Caroline la première girafe de Xavier Dollo ont des héroïnes attachantes dans leurs défauts, qui demandent au lecteur de leur offrir patience et amitié. Dans Le Robot malade de Marie-Catherine Daniel ou dans La sieste du dragon-montagne d’Alain le Bussy, les héros réalisent des prouesses grâce à leur courage et leur ingéniosité, de quoi avoir envie de leur ressembler. Et l’Histoire du petit point rouge de Pierre Gévart sait rappeler que l’aventure est accessible à tous et toutes et qu’elle est présente au quotidien, même pour un petit point.

En lisant Il était 7 fois on s’amuse, on s’évade, l’enfant en nous se sent proche des héros de ces petites histoires et nous donnent envie de les partager avec les petits autour de nous. Ce livre saura sans aucun doute provoquer l’émerveillement chez les plus jeunes enfants.