Spin (Robert Charles Wilson)

Spin (Robert Charles Wilson)

Spin

Auteur : Robert Charles Wilson
Couverture : Manchu
Editeur : Denoël (Lunes d'Encre)
Date de parution : 02/2007
Pages : 548
Prix : 25€

Diane et Jason Lawton sont avec leur ami Tyler, fils de leur femme de ménage, quand une nuit les étoiles disparaissent brutalement. Ils ont treize et douze ans et leur vie, comme le destin de la Terre, bascule à cet instant. Car la planète est entourée d’une membrane et à l’extérieur le temps s’écoule infiniment plus vite, menant le Soleil vers sa mort programmée, ce qui pourrait signifier la fin de toute vie sur Terre d’ici quelques décennies.
Qui a enfermé la planète bleue et pourquoi ? Chacun à sa façon cherche les réponses, et certains pourraient bien y arriver.

Des personnages reflets de leur société

Le trio de personnages est un excellent choix de l’auteur pour donner une vision complète des conséquences du Spin sur les individus. Alors que Jason le surdoué s’engage scientifiquement à comprendre la nature du Spin, Diane sa sœur choisit la voie religieuse, par crainte. Tyler, le narrateur, tente quant à lui de conserver une vie normale en faisant des études de médecine et en recevant tout au long des années les confidences de ses deux amis. Trois personnalités, trois regards sur les choses.
Tyler est un narrateur idéal, il semble détaché de tout et permet au lecteur de percevoir les événements de manière relativement objective et de se les approprier, tout en s’attachant à ce jeune homme un peu perdu, amoureux malgré lui et ami fidèle.

Tout en se concentrant sur trois destins précis, RC Wilson n’oublie pas de peindre la société entière, dont ils sont en partie le reflet. Résignation, colère, espoir, peur, incompréhension, violence, désespoir, les « générations Spin » passent par plusieurs stades au cours du temps en fonction de nouvelles découvertes ou de la probable réapparition d’un soleil mortel.

Au delà de la SF, un roman complet

Spin est un roman complet. La science-fiction représente bien sûr un part importante du récit, la survie de l’humanité étant en jeu et les protagonistes utilisant les sciences pour lutter contre et comprendre le phénomène.
Mais au delà, RC Wilson tisse le portrait d’une humanité mise au bord du gouffre. Réactions individuelles, mais aussi mouvements de masse, adaptation des pouvoirs économiques et politiques sont également mis en scène de manière intelligente.

Et ce qui est notamment remarquable, est ce côté saga familiale que prend parfois le livre, à suivre les errances de Tyler, Jason et Diane, à les voir se battre contre un sentiment, un père encombrant ou une peur immense, à les sentir s’éloigner et se rapprocher au fil des ans. Mais aussi au niveau supérieur, à suivre les différents positionnement de la société face au Spin. Cette complexité du livre lui donne une profondeur remarquable.

Wilson : Ambition et maîtrise

Spin est de toute évidence un roman très ambitieux, et RC Wilson réussit à mener sa barque de bout en bout sans s’emmêler les pieds ni perdre le lecteur en route. Il offre une science-fiction intelligente et ancre son récit dans la durée, près de quarante années passant entre le début du phénomène et la fin de ce premier volume.
Le récit alterne entre un déroulement chronologique à partir de l’apparition du Spin et un point énigmatique dans le futur, les deux finissant par se rejoindre. Ce choix attise la curiosité et l’envie de comprendre, impossible de lâcher le livre sans savoir comment le narrateur en est arrivé là. Il permet aussi de mieux mesurer les conséquences de ce qui se passe, en ayant un aperçu futur.

Le seul reproche faisable malgré un très bon style (qui dépendra des perceptions) est le côté parfois « verbeux » de la narration, qui telle un journal, s’attarde à raconter des évènements de manière indirecte. Loin d’ennuyer, ces passages – qu’il s’agisse d’une théorie scientifique de Jason ou d’un souvenir de Tyler – peuvent néanmoins nécessiter un peu plus de concentration.

Très poussé sur tous les plans abordés (notamment en sciences où il ne manque pas de crédibilité), Spin est un excellent livre, très complet. Il fallait oser peindre l’humanité du futur et l’envoyer sur ce chemin. RC Wilson le fait avec brio, dans ce volume qui peut se lire comme une histoire complète, mais invite largement à poursuivre l’aventure avec Axis.

Une lecture commune avec : Miss Spooky Muffin, Taliesin, julien le naufragé, Spocky.