Odd et les géants de glace (Neil Gaiman)

Odd and the Frost Giants (Neil Gaiman)

Odd and the Frost Giants

Auteur : Neil Gaiman & Adam Stower (illustrations)
Editeur : Bloomsbury
Date de parution : 10/2010
Pages : 127
Prix : 9,99£

Odd est un jeune Viking solitaire orphelin de père et infirme d’un pied, qui sourit malgré tout à la vie. Alors que l’hiver semble vouloir s’installer définitivement, il quitte la maison familiale et les tensions du village. Sur son chemin il rencontre un étrange trio d’animaux qui lui révèle que cette persistance du froid est due aux géants de glace. Que peut faire un garçon de douze ans pour rectifier la situation et aider par la même occasion ses nouveaux amis ?

Des attentes dues au contexte d’écriture

Odd et les géants de glace est un conte écrit en 2008 pour le World Book Day, une journée pendant laquelle, au Royaume Uni et en Irlande, les enfants se voient offrir un bon de 1£ pour acheter un livre. Ils ont le choix entre neuf romans à ce prix là, souvent écrits pour l’occasion, et Odd et les géants de glace fut de ceux-là (les enfants peuvent également dépenser leur bon pour obtenir d’autres livres plus chers). Le but de l’opération étant de sensibiliser les enfants à la lecture en leur proposant des récits adaptés, ce cours roman correspond parfaitement à ces attentes.

Des personnages attachants

Odd est un jeune homme auquel les petits lecteurs n’auront pas de mal à s’identifier. Pas vraiment heureux dans son environnement familial et social, marqué physiquement, il ne se laisse pas abattre et choisit la meilleure arme : le sourire en toute circonstance. D’apparence chétive mais courageux et confiant, il n’hésite pas à braver le froid et la solitude, puis à partir à l’aventure pour aider une curieuse bande composée d’un ours, un aigle et un renard. L’intelligence et un grand sourire suffiront-ils à vaincre les géants de glace ?
Les animaux (qui n’en sont pas vraiment) sont également très intéressants. Aigle avare de paroles, renard rusé et bavard, ours bourru mais attendrissant et doux, ils font d’excellents compagnons pour l’enfant et font sourire à maintes reprise.

Un excellent style que l’on ne présente plus

Neil Gaiman sait rendre ses protagonistes touchants et vrais. Son style poétique est encore une fois le point fort de ce roman. Il sublime les héros et leur quête, leur donnant une réelle profondeur. Le roman est un conte initiatique pour Odd, garçon très ordinaire destiné à accomplir l’extraordinaire, ce qui l’amènera forcément à grandir, devenir un véritable petit homme, à prendre sa vie en main. Les dialogues sont excellents, quelques blagues parsemées faisant sourire, d’autres passages sont chargés d’émotion. Les illustrations d’Adam Stower ponctuent agréablement le récit. En bref, le lecteur est charmé, transporté au fil des mots, dans ce pays si froid mais enchanteur, parmi les Vikings, les géants redoutables et les dieux.

Un conte très (trop ?) traditionnel

Un enfant destiné à réaliser de grandes choses, des Dieux maladroits victimes d’une malédiction, des géants pas très futés… La recette de ce livre est loin d’être inédite, quand Gaiman avait habitué ses lecteurs à la création d’univers uniques et fabuleux. Il offre cette fois un conte dans la plus pure tradition, ce qui ravira leurs amateurs, mais pourrait provoquer une pointe de déception chez ceux qui attendaient d’être encore une fois éblouis par l’inventivité de l’auteur.
Cependant, pour une initiation à la lecture, ce conte est idéal, grâce à ses personnages très bien mis en scène, à un récit court et rythmé qui sait enchanter. Cela donnera à coup sûr aux enfants envie de continuer l’aventure de la lecture et sans doute de connaître mieux la mythologie nordique, très bien abordée ici au travers de la personnalité de quelques Dieux principaux.

Odd et les géants de glace est un petit livre parfait pour enchanter le Noël des plus jeunes et leur mettre des étoiles plein les yeux. Les grands prendront aussi plaisir à la lecture de ce petit conte aux personnages attachants.

Odd et les géants de glace, Albin Michel (Wiz)
A paraître début novembre, 144 pages, 10€