L’été des rencontres

L’été, c’est parfois le temps des rencontres, la naissance d’une amitié, de retrouvailles inattendues. Mais l’été 2010 aura été cette fois la saison de mes premières rencontres entre blogueuses.

Leyla – mercredi 30 Juin

Leyla était en France pour des vacances et a bien voulu pousser un peu plus à l’Ouest pour venir me voir à domicile. Quelle gentille attention déjà que de se déplacer juste pour une petite journée !
Le jour dit, j’arrive presque en retard à la gare (normal, c’est moi). Même pas le temps de sortir mon étendard (nan, j’en avais pas) que je vois une jeune demoiselle qui me dit quelque chose (vive facebook). Vu qu’elle semble hésiter un quart de seconde en me voyant, j’en déduis que c’est elle et effectivement. Bienvenue à Nantes Leyla !
Direction la crêperie directement, on a faim ! Le Penn Kalet est ouvert et c’est tant mieux : best crêperie ever, j’emmène tous les copains là bas. Sur le chemin, je lui montre toutes les librairies qu’on croise (normal, à Nantes on ne peut pas faire un pas sans trouver une librairie), mais n’oublie pas pour autant de montrer les curiosités touristiques.

Après la galette, partagée avec Belgarion qui nous a rejoint, pas de dessert, puisque j’ai fait mon moelleux au chocolat, des muffins à la fraise et que miss Leyla a apporté des pâtisseries typiques de chez elle (faites maison !). Donc pour déguster tout ça, direction un coin tranquille : Story BD ! Ben oui, une librairie, forcément. La librairie où je travaille de temps en temps et qui possède un bar. Tranquilles !

Après le goûter, direction le bouquiniste, où pour une fois je trouve des livres qui me plaisent ! Mais le moment tant attendu arrive, nous nous dirigeons vers l’antre de la tentation absolue : L’Atalante. Visite guidée de la librairie et tentative de lutte contre une irrépressible envie d’acheter. Leyla succombe à mon coup de coeur Le Vieil Homme et la guerre de John Scalzi, ainsi qu’à – sous la pression de Belgarion et du libraire – L’Empire Ultime (Fils-des-brumes 1) de Brandon Sanderson. Pour me faire pardonner, je lui offre Flashforward de R.J.Sawyer, puisqu’elle a aimé la série.
Belgarion prend Avaleur de Mondes de W.J.Williams et j’achète seulement mon Lovecraft pour la LC.

Dans une autre librairie, très belle avec ses étagères en bois : la librairie Coiffard. Leyla craque sur Mireille Calmel et son Chant des Sorcières. Mais une fois à la Fnac, pas de craquage, nous sommes sages ! ^^


Achats « Imaginelf » : deux occases à gauche, les autres neufs

Après avoir bien marché, bien craqué et bien rigolé, nous nous posons pour boire un coup au bar Le Perk (ça ne s’invente pas, vivent les références). Papotage, rigolade, bref on profite. Mais c’est déjà l’heure de mettre Leyla au train. Je manque de lui squatter son tupperware, mais réussit à lui rendre à temps (avec un bout de moelleux dedans ^^) et la voilà qui s’en va déjà vers Paris.

Leyla et Lelf, sur la Place Royale (photo : Belgarion)

Merci pour ta visite jolie Leyla, merci pour les gâteaux et la bonne journée, reviens nous voir ! 🙂

Maela – mercredi 8 septembre

Maela est en ce moment dans le finistère et s’est dit qu’une virée à Nantes ça pourrait être sympa, surtout avec les belles librairies que l’on a (et elle a bien raison). Elle aussi débarque sans avoir mangé, mais à 14h point de crêperie. Nous nous contentons d’un sandwich à une terrasse et passons presque une heure à papoter avec Belgarion qui m’a encore une fois accompagnée. Au milieu du « repas », Maela me sort un cadeau ! Coeur d’Encre de Cornélia Funke en grand format ! La fourbe ! Dire que le matin même (ou la veille… poisson rouge) sur la Shout de Livraddict, elle parlait d’une vendeuse qui avait oublié d’enlever une étiquette pour un paquet cadeau, et qu’en fait c’était pour moi ! Sur moi je n’avais qu’un petit marque-page à lui offrir : un marque-page officiel du symbole de Nantes : le grand éléphant mécanique (que nous ne pouvions pas aller voir, Maela devant éviter de trop marcher – mais une autre fois ^^) ; mais je comptais bien me venger plus tard : chut !).

Après manger, passage obligé à L’Atalante ou je la pousse vicieusement devant un livre de sa wishlist : Enchantement d’Orson Scott Card. Et vu qu’il n’y avait qu’un pas à faire pour attraper mon chouchou, je lui ai également sorti Le Vieil Homme et la Guerre de Scalzi. Cette histoire est déjà belle à la base, mais que Maela soit militaire rajoute un clin d’oeil sympa. Pour la remercier et parce qu’elle souhaite se mettre un peu plus à la fantasy, j’ai laissé le libaire de l’Atalante lui conseillé un titre que j’ai ensuite acheté : La Mort du Nécromant de Martha Wells.
Quant à nous nous repartons juste avec la nouveauté toute fraîche sortie de chez l’imprimeur : Le Coup du Cavalier de Walter Jon Williams (encore lui).

A la sortie de L’Atalante, récompense méritée : une glace chez Amorino ! Je prends un petit pot, Maela un moyen et Belgarion un grand. Les Dalton du pot de glace ! Il nous manquait un courageux pour prendre le maxi. Les filles craquent pour la glace au nutella et tout le monde est d’accord sur une bonne vanille.

Détour ensuite par la librairie Coiffard où c’est moi qui manque de craquer pour une édition grand format jeunesse de Des Fleurs pour Algernon (Daniel Keyes). Finalement nous nous en tenons à la visite et revenons vers la Fnac. Ce qui a failli être fatal à Maela qui se demande si elle achète ou non le premier tome de Felix Castor vu qu’elle a eu le troisième en partenariat. Finalement non. Au passage on feuillète le livre des Dieux du Stade, qui ne cachent pas grand chose, voire rien du tout. Puis on s’en va innocemment.

Il est presque l’heure, nous prenons le tram pour nous poser quelques instants au Jardin des plantes où Belgarion se demande pourquoi la ville a mis des chèvres dans l’enclos des enfants (des mômes étaient en train de rendre une visite aux animaux du jardin…) et où Maela accepte une photo souvenir (merci pour l’effort ^^). Et déjà il est temps de se dire au revoir, la fatigue se fait sentir après une après-midi quand même bien remplie. Merci de ta visite Maela, on s’est bien amusés et fait plaisir, c’était chouette !