Ceci n’est pas un jeu (Walter Jon Williams)

Ceci n'est pas un jeu (Walter Jon Williams)

Ceci n'est pas un jeu

Auteur : Walter Jon Williams
Editeur : L'Atalante
Date de parution : 2010
Pages : 416
Prix : 21€

un thriller sur fond de crise financière

Ceci n’est pas un jeu est l’histoire de quatre amis d’université, liés par de longues parties de jeu de rôle et ayant plus ou moins réussi dans la vie. Dagmar, conceptrice de jeux de réalité alternative, Charlie son patron qui dirige une grande société éditrice de logiciels, Austin qui fait dans le capital-risque et enfin BJ qui bosse pour une hotline.
Un jour, de passage à Djakarta pour son travail, Dagmar va se retrouver bloquée au milieu de l’effondrement financier du pays. Elle ne pourra compter que sur ses vieux amis et sa grande communauté de joueurs pour la sortir de cette situation périlleuse. Mais ce n’est qu’un début, elle va être témoins d’une série d’assassinats, et d’une cascade d’effondrements monétaires…

des personnages originaux

Les personnages sont intéressants ; bien que « geek », ils ne sont pas trop clichés, très différents les uns des autres, avec chacun une personnalités assez forte. On prend assez bien à coeur Dagmar et la suivons avec grand plaisir. L’auteur retranscrit à merveille les émotions, fait trembler avec les angoisses de l’héroïne. Un autre point rendant Dagmar intéressante, c’est qu’elle est un peu madame tout le monde, pas particulièrement douée pour résoudre une enquête, et va donc s’attaquer à ce problème avec le seul outil qu’elle maitrise totalement, à savoir sa communauté de joueurs.

une méthode d’investigation originale

Utiliser les jeux de réalité alternative comme fond de trame est une idée très originale et permet, entre autre, d’intégrer intelligemment Internet comme source de travail collaboratif. Le seul reproche que l’on pourrait faire sur ce sujet est plus culturel qu’autre chose, car si ces jeux sont assez répandus aux États-unis, ils restent méconnus du grand public en Europe, ce qui éloigne peut-être un peu l’histoire de notre « réalité ». Mais au-delà de cela, leur concept est plutôt simple et le lecteur en saisira vite l’idée principale.
Il ne faut pas non plus se laisser berner par la crise financière en trame de fond : non, l’auteur n’utilise pas un sujet d’actualité pour vendre, il a écrit le livre avant notre dernière crise. Il s’agit donc bel et bien d’une totale fiction (ou d’un don de prémonition de l’auteur ?). Il donne un aspect intéressant à ce chamboulement financier, qui mine de rien, reste assez crédible.

une histoire un peu évidente

Attention, si Walter Jon Williams est un auteur de science-fiction, il ne fait pas que cela, la preuve ici avec ce thriller. Par contre, il reste difficile de le qualifier d’auteur de thriller/policier, car ce qu’il fait là peu d’autre auteurs pourraient le faire. Il nous dresse un roman avec une héroïne geek qui va tenter de résoudre un mystères avec les outils qu’elle sait utiliser. Il ne faut donc pas s’attendre à trouver ici une enquête policière classique/conformiste, bien que le roman contiennent quelques éléments de référence, comme certains procédés à la Agatha Christie.
Même si l’histoire est bien menée avec des personnages intéressants et attachants, l’aspect enquête peut paraitre assez léger. Je dois dire que j’ai senti venir le « truc » assez rapidement, que je n’ai pas vraiment eu de surprise. Je dois même dire que j’ai trouvé le passage « révélation » où le lecteur est sensé comprendre le fameux « truc » un peu trop évident, trop appuyé. J’ai vraiment eu l’impression que l’auteur ne voulait pas qu’on le rate. Mais peut-être est-ce simplement dû au fait que je l’ai compris trop rapidement (un de mes dons… ou malédiction ?), ou au fait qu’il y ait trop peu de protagonistes dans l’histoire pour vraiment semer le doute.

Je retiendrais surtout une histoire très intéressante, bien menée, qu’il ne faut pas lire pour son suspens et côté policier, mais pour son contexte très particulier, les moyens peu communs employés et ses personnages. Walter Jon Williams nous fait au final passer un moment de lecture très agréable !