Passages (Lucie Chenu, collectif)

[livre image= »http://www.imaginelf.com/wp-content/uploads/2010/04/passages.jpg » titre= »Passages » soustitre= » » anthologiste= »Lucie Chenu » auteur= » » couverture= »JefK » editeur= »Oskar Fantasy » dl= »03/2010″ pages= »194″ prix= »14,95€ » note= »9″/]

Passages est la première anthologie jeunesse dirigée par Lucie Chenu. Au vu de la qualité, c’est à se demander pourquoi elle ne l’a pas fait plus tôt. Sept auteurs ont ainsi été regroupés autour de la thématique du changement et du passage de l’enfance à l’âge adulte. Au travers de récits de science-fiction, de fantasy, de fantastique et même historique, ils peignent des portraits de jeunes, plus tout à fait enfants, qui se cherchent et se trouvent.

Fidèles à leur style,ils offrent des textes travaillés et extrêmement bien construits, qui entraînent avec facilité le lecteur dans des mondes étranges ou familiers. Avec une infinie tendresse et des clins d’œil à leur propre expérience, ces écrivains talentueux créent des univers fabuleux, parfois hostiles, mais qui accompagnent la transformation de leurs jeunes héros vers cet âge mystérieux et inévitable (?) que l’on nomme « adulte ».

Le Trésor – Philippe Heurtel
Un clin d’oeil à bon nombre de contes de notre enfance, Philippe Heurtel fait vivre au lecteur de formidables aventures auprès d’un groupe d’enfants. La question se pose de savoir si une telle enfance colorée et fabuleuse peut durer toujours. Une jolie évasion, un peu enfantine, dont les références font bien sourire et la fin réfléchir.

D’une qui crut bien mourir d’amour – Léo Lamarche
Une jeune fille désespère de trouver un retour à l’amour qu’elle éprouve. Au terme d’une longue errance, elle trouve une simple solution à ses tracas. Une véritable ode à la confiance en soi, un joli conte plein de tendresse.

La Terre comme témoin – Lionel Davoust
Un adolescent victime de racket depuis des années découvre une mystérieuse solution à ses tracas. Lionel Davoust plonge dans les croyances de l’enfance qui font voir le monde d’une manière que bien des adultes ne comprennent pas. Mon texte préféré, qui a fait appel à ma propre expérience, la rappelant de manière bien vivace à mon souvenir. Une grande simplicité et une vision intérieure très intimiste, dans un excellent style.

La Fontaynne du Grand Savoir – Jean-Michel Calvez
Un garçon sur le point de devenir adulte se plie au rituel nécessaire. Tous les enfants désireraient-ils rester dans l’insouciance de leur âge s’ils avaient le choix ? Jean-Michel Calvez répond à cette question d’une très jolie manière, avec un conte tendre qui provoque le sourire.

Il faut tuer le Spoq – Christian Grenier
Polo et Alma vivent dans un monde construit par le Spoq mais envahit de créatures nauséabondes. Pourront-ils nettoyer leur univers de ces infections ? Travailler ensemble pour imaginer et construire un autre monde est une des thématiques de ce texte décalé. L’univers est particulièrement loufoque, au décor fabuleux et à la magie omniprésente.

Le Long périple – Antoine Lencou
Un peuple vivant dans un univers relativement hostile, qui marque le passage à l’âge adulte par un changement physique important. Le récit du héros est touchant, tant son évolution lui est douloureuse, mais nécessaire. Un long voyage pour s’adapter à son environnement aussi bien qu’à un corps changeant. Un cycle de vie.

Main Rouge – Pierre Gévart
Un jeune garçon préhistorique apprend à devenir un homme. Le dénouement est un peu attendu, mais ne gâche pas la sensibilité de cette nouvelle, où la détermination de l’enfant et sa capacité à accepter le changement vont provoquer une belle rencontre.

Conclusion : Une anthologie qui sait émerveiller quelque soit l’âge, à placer entre toutes les mains !