Petit Pierrot (Alberto Varanda)

[livre image= »http://www.imaginelf.com/wp-content/uploads/2010/02/petit_pierrot.jpg » titre= »Petit Pierrot » soustitre= »Décrocher la Lune » auteur= »Alberto Varanda » illustrations= » » couverture= » » editeur= »Soleil » dl= »01/2010″ pages= »52″ prix= »17€ » note= »8″/]

La tête dans la Lune, l’imagination débordante et une logique bien à lui, Petit Pierrot parcourt sa vie comme un rêve. Dans toutes ses péripéties, il est accompagné d’un escargot philosophe qui tente désespérément de ramener ses pieds sur terre et son attention sur l’école.
Sur le quatrième de couverture, une citation de Buffon résume l’esprit de l’oeuvre : « La science décrit la nature, la poésie la peint et l’embellit »

Une âme d’enfant en voyage sur la Lune

L’univers de Petit Pierrot ne laisse pas de place à l’adulte qui aurait écarté son âme d’enfant. Ses aventures sont délicieusement absurdes et pour lui si réelles. Il fait preuve de cette logique toute enfantine qui consiste à observer et analyser le monde d’une manière qui le rend meilleur, compatible avec tous les espoirs et les rêves les plus fous. Petit Pierrot est ainsi capable de décrocher la Lune et de passer des heures à l’admirer. Mais cela ne l’empêche pas de se poser des questions bien sérieuses sur l’immortalité ou encore l’immigration, auxquelles répond son compagnon, d’une manière bien poétique, qui laisse au garçonnet une liberté d’interprétation que n’ont plus les lecteurs les plus matures, qui auront bien compris le message.

Un beau livre

Petit Pierrot s’apparente plus à un livre d’illustrations qu’à une bande dessinée, les tranches de vie alternant entre des images pleine page et des historiettes de quelques (grandes) cases. Il faut donc savourer la lecture, afin de ne pas dire au revoir trop vite au jeune héros. Cela est rendu possible par le talent graphique dont fait preuve Alberto Varanda qui a judicieusement choisi des couleurs sobres évoquant la nostalgie et un trait rond tout en douceur pour ses personnages ; et soulignant le tout par  la clarté de l’astre de la nuit. Chaque page possède sa propre beauté et il serait dommage de ne pas s’arrêter quelques instants pour l’apprécier.
Le format carré ajoute à l’apparence de livre pour enfant et la reliure rappelant le toilé donne un côté luxueux. La couverture mate est simple et évoque très bien le contenu.

Une poésie tout public

Petit Pierrot, avec ses grands yeux et ses cheveux tout ébouriffés, est un garnement malicieux et attachant. Il provoque des sourires chez les plus grands et les plus jeunes n’auront pas de mal à s’identifier à lui. Tous s’émerveillent devant ces rêves qui prennent corps, grâce à une narration et un graphisme simples et efficaces. Certaines réflexions pourront échapper aux petits, notamment celles du patient ami escargot, reflet d’une conscience mature. Mais les réactions sont tellement réalistes, qu’il serait dommage de ne pas les partager avec eux et de leur offrir ce petit bout de poésie. Petit Pierrot, tranche de bonheur à l’état brut, offre un regard neuf sur l’enfance, chargé de tendresse, où chacun pourra se retrouver.